Népal – J18 – Trek 14 – Annapurnas – Upper Pisang – Manang.

Share Button

26 Novembre 2012 – Upper Pisang (3300 m).

Dans la chambre, il fait -2°C, c’est la première fois depuis le début du trek que nous nous réveillons avec une température en dessous de zéro, et dehors – 7°C.

Belle nuit étoilée à Upper Pisang, je suis restée un bon quart d’heure à 3h20 du matin à regarder ces milliards d’étoiles au dessus de ma tête.

Ce matin, le ciel est uniformément azur, propice à la contemplation des paysages himalayens.

Annapurna II (7937 m) au lever du soleil

Commençons au plus près : à cinq kilomètres à vol d’oiseau vers le Nord-Est se dresse le Pisang Peak (6091 m), qui est ce qu’on appelle au Népal un sommet de trekking. Il en existe une vingtaine ou plus, dans diverses régions, dont l’ascension exige que l’on soit un peu alpiniste, c’est-à-dire savoir au minimum marcher avec des crampons, se servir d’un piolet, s’assurer à l’aide d’une corde. Ce sont des sommets réputés « faciles », à l’équivalent pour certains de « voies normales » dans les Alpes (Dôme des Ecrins, Pelvoux, Mont Blanc…), l’altitude en sus. Ils sont classés par catégories selon leur élévation et leur difficulté technique, en fonction desquelles varie le prix du permis d’ascension.

Cependant, le Pisang Peak est un « nain » comparé à celles qui lui font face, par-delà la vallée de la Marsyandi : les montagnes du massif de l’Annapurna Himal qui le toisent de leurs altitudes toutes supérieures à 7400 mètres. J’énumère ces géantes qui rivent pour l’heure mon regard : d’Est en Ouest, Annapurna II (7937 m), Annapurna IV (7525 m), Annapurna III (7555 m), Ganggapurna (7454 m).

Comme d’habitude au petit-déjeuner : Pancakes + oeuf au plat et thé.

Puis nous partons pour Manang à 8h. Jean-Louis et Jacques vont prendre la route « haute » (uniquement du sentier – 7h de marche environ et un dénivelé difficile pendant 2h entre Gyaru et Ngawal) pendant que nous autres prendrons la route « basse » (5 heures de marche et un dénivelé relativement plat) directe pour Manang par la piste. Aucune journée de repos n’est prévue sur ce tour des Annapurnas, aussi je me préserve pour le col du Thorung La que l’on doit passer dans 2 jours.

Nous descendons sur Lower Pisang rejoindre la piste, après avoir traversé un énième pont,  avec une superbe vue sur l’Annapurna II en face de nous, Pisang Peak (6091 m) dans notre dos à l’Est et Chulu Central (6584 m) à notre droite à l’Ouest.

Nous marchons sur de la gelée blanche par endroit, à l’ombre dans la forêt. La température atteint péniblement les 4°C à 9h.

Long mur de manis à Lower Pisang et Chulu East (6429 m)

Au loin, le village d’Humde (3280 m) baigné de soleil se présente avec une très belle vue sur l’Annapurna III (7555 m) et le Tilicho au fond (7134 m).

Humde, sa piste d’attérrissage et Tilicho Peak (7134 m)

L’Annapurna III semble à deux doigts d’écraser ce petit village et sa piste d’atterrissage.

Humde, passage du Check point et enregistrement de nos permis de trek.

Nath devant l’Annapurna III (7555 m)

Nous en profitons pour acheter nos premiers pains au chocolat dans un German Bakery. Ils sortent à peine du four, un délice !

Traversée de la vallée de Manang, vaste plateau où se blotissent des villages tibétains avec des vues imprenables sur les glaciers et les sommets alentours …

12h15, nous déjeunons à Braga (3300 m) avec une vue sur son pittoresque gompa, en plein air au soleil, plat de pâtes plus quartiers de pomme et thé.

A 14h, nous arrivons à Manang (3540 m), dernier vrai village de la vallée de la Marsayandi avant le col du Thorung La. C’est un grand village où vous trouverez plusieurs salles de cinéma (si ! si ! avec des rétro-projecteurs), quantités de boutiques et lodges, un musée et un poste de l’HRA où une conférence gratuite est donnée chaque jour sur le mal des montagnes.

Manang est le lieu de la journée d’acclimatation pour ceux qui font le tour des Annapurnas. Etant déjà acclimatés, grâce à notre passage par le Manaslu, nous n’y resterons qu’une nuit.

Nous logeons au Yeti Hotel. Concernant ce lodge, nous avons douche et toilette attenantes à la chambre. Pas besoin de sortir pour aller aux toilettes ! Et la douche chaude, c’est entre 12h et 15 heures d’après les indications de l’hôtel.

Première douche (et effectivement bien chaude !) depuis Jagat (J6 – Trek 2). Je ne vous cache pas que nous apprécions ce petit confort.

Après-midi libre bien gagnée grâce à nos changements d’étapes les jours précédents, je profite avec Françoise (qui connait déjà les lieux pour y être venue en 2005) pour faire du shopping, acheter quelques produits artisanaux pour offrir à nos proches et amis à notre retour en France et déambuler dans les ruelles. Il faut marchander tous les achats ici !

 

Après 1h30 de déambulation et chargées de paquets, nous nous revenons au lodge qui possède sa propre boulangerie et son salon de café : imaginez un énorme « Chocolate Croissant » sortant du four (avec son chocolat coulant au milieu) et accompagné d’un bon café expresso d’une marque italienne que je ne nommerai pas, pour 265 roupies (2,30 Euros, pour la même chose vous en auriez pour 8 à 10 Euros dans un salon de thé à Paris). Une tuerie et après plusieurs jours de trek, c’est un petit plaisir qui ne se refuse pas !!!!

Nos deux compères qui ont pris la haute route arrivent à 16h20.  Et les pauvres n’auront pas la chance d’avoir une douche chaude.

Nous terminons la journée au dernier étage du lodge où se trouve le réfectoire et un coin thé/poêle, le tout avec vue imprenable sur l’Annapurna II et III (7555 m)

Annapurna III (7555 m) depuis le lodge Yeti Hotel à quelques minutes du coucher de soleil

Nous dînons devant le poêle avec au menu ce soir un repas de luxe : un steak de yack accompagné de frites le tout servi sur une plaque en fonte brûlante. Très bonne viande, un peu plus prononcée et plus forte qu’une viande de boeuf classique. Pour le dessert, nous avons une grosse part de gâteau au chocolat noir venant tout droit de la boulangerie du lodge. Très copieux, je n’arriverai pas à tout finir.

Vidéo de la journée

Résultat : Très belle journée un peu fraîche sous les Annapurnas II, III, Tilicho Peak …  – 5h de marche relativement plat et bonne récupération physique avant le passage de col dans 2 jours. Dénivelé positif + 450 m  dénivelé négatif – 180 m

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Népal, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge