Népal – J14 – Trek 10 – Manaslu – Dharamsala – Larkya La 5106m – Bhimthang.

Share Button

22 Novembre 2012 – Dharamsala (4460 m).

La nuit a été difficile à cause du froid et cumulée avec l’altitude : 0°C dans la chambre et      -5°C  dehors à 4h du matin au lever.

Le petit déjeuner est à 4h30, et m’étant couchée quasiment complètement habillée pour partir ce matin, j’attends la dernière minute pour quitter mon duvet et fermer mon sac de portage.

Le camp est en effervescence car c’est le grand jour avec le passage du «Larkya La pass» 5106 m.

Après 2 pancakes et deux thés engloutis, nous partons à 5h pile sous une nuit étoilée et une lampe frontale vissée sur la tête pour nous guider.

Djeet prend le commandement de la cordée pour nous élever le long d’une ancienne moraine en direction du col. La marche de nuit est très particulière, je n’ai aucune sensation du dénivelé montant et les frontales ne nous permettent pas dans un premier temps de profiter du paysage. Pas un vent, il suffit juste de faire confiance à celui qui se trouve devant pour avancer. Le silence est pesant.  Au bout de 45 minutes, le jour commence à poindre et nous pouvons éteindre nos lampes frontales. On devine sur notre gauche la longue moraine latérale.

Le sentier passe au dessus d’un petit lac glaciaire. Nous marchons très très lentement pour ne pas nous essouffler inutilement.

Puis le soleil réchauffe notre dos après 2 heures 30 d’efforts. Nous atteignons bientôt les 4800m. Je me trouve en légère hypoglycémie, la faute à la pipette de mon camelbag qui était gelée depuis le départ et qui dégèle seulement maintenant. De ce fait, je n’ai pas pu boire pendant la montée une seule goutte d’eau !

Heureusement pour moi, la pause arrive de suite. Je sors ma bouteille magique – Coca-Cola – et je mange  2 barres chocolatées. Après 15 minutes de pause, nous repartons, je me cale dans les pas de mon équipier Jacques qui monte et descend à la même vitesse, c’est à dire très lentement. Mes forces reviennent très vite.

Nous montons encore et encore pour atteindre un grand plateau offrant de belles vues sur les glaciers, le Manaslu et d’autres montagnes.

La traversée d’une longue combe et le franchissement de quelques petites côtes et nous voici arrivés au point culminant du trek du Manaslu : le Larkya pass à 5106 m à 9h58 (oui c’est très précis et j’y tiens !)

Ça y’est ! J’ai passé avec succès mon premier 5000 m à pied et c’est au Larkya La.  L’émotion est trop forte à contenir si bien que je me mets à pleurer comme une madeleine. J’immortalise l’instant intérieurement en regardant toutes ces montagnes autour de moi. Tout simplement énorme !

Un long muret de pierre rempli de drapeaux à prière flottant au vent marque le col. Le lieu est magnifique.

On se congratule et bien sûr la photo souvenir est de rigueur.

Nous restons sur place une bonne demi-heure, il n’y a aucun vent.

Nous amorçons la descente de l’autre côté du col. Une descente raide – que dis-je –  vertigineuse !

Nous nous arrêtons pour déjeuner en plein milieu de la descente à 11h45. Nous découvrons face à nous un magnifique cirque montagneux avec d’innombrables sommets qui culminent à plus de 6000 m voire 7000m pour certains d’entre eux. Nous sommes tout proche de la frontière avec le Tibet et la Chine.

Nous reprenons ensuite la descente en longeant la moraine d’un glacier jusqu’au village de Bhimtang (3680 m) que nous atteignons à 15h.

Nous aurons mis 10 heures pause déjeuner comprise pour faire le parcours. Nous logeons dans un très beau lodge « Hotel Ponkar Mountain » composé de plusieurs chalets, situé au pied de la face nord du Manaslu et du Naïké peak.

 

Le réfectoire est magnifique, les tables en bois sont divinement sculptées, nous avons l’impression d’être en Suisse.

Et comble de bonheur, nous pouvons prendre enfin une vraie douche tiède, très revigorant après cette longue journée riche en émotions.

Nous nous attardons ensuite au réfectoire car, deuxième bonheur, il y a un poêle à bois au milieu de la pièce !

Quoi de plus beau pour clore cette journée unique qui restera à jamais gravée dans ma mémoire ?

Je suis sur les rotules, un peu courbaturée et mon genou gauche me fait mal. Je tire mon chapeau à nos 4 porteurs qui portent nos sacs. C’est tout simplement dantesque ce qu’ils font. 30 kilos sur le dos et ils ont toujours le sourire aux lèvres. Ils inspirent beaucoup de respect.

Porteur = sac de 30 kilos environ , moi à peine 6 kilos !

Aujourd’hui, Dawa, un de nos 4 porteurs, nous a toujours suivi tout au long de la marche et pour cause, il avait le caisson hyperbare ! Nous n’en avons pas eu besoin.

Dans le réfectoire, nous retrouvons encore les mêmes trekkeurs qu’à Dharamsala, Samdo ou Sama Gompa …

Pour le dîner : une bonne soupe et une très bonne pizza aux champignons.

La suite, vous la connaissez, happée par Morphée, je pars vite me coucher avec l’image du col Larkya La, le Manaslu et les drapeaux de prière en tête ….

Vidéo de la journée

Résultat : Mon premier 5000 m ! –  10h de marche (pause déjeuner comprise) – Dénivelé positif + 1050 m dénivelé négatif – 1700 m. Pas de neige au col, une superbe journée avec beaucoup d’émotions.

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Népal, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge