Népal – J12 – Trek 8 – Manaslu – Sama Gompa – Samdo.

Share Button

20 Novembre 2012 – Sama Gompa (3520 m).

Encore une nuit glaciale dans la chambre 3°C  et je me suis réveillée plusieurs fois.

Après un petit déjeuner avec 2 pancakes, 2 thés et 2 omelettes pour me réchauffer, nous partons à 8h10 pour Samdo, notre prochaine étape.

Auparavant, nous refaisons un saut au monastère vu la veille afin de mieux le voir au soleil.

Le chemin est très facile avec un faible dénivelé et passages de quelques gués.

Nous longeons ensuite un très grand mur à manis appelé « Kermo Manan ». Nous avons une splendide vue sur le Himal Chuli North (7 331 m), le Himal Chuli West (7540 m), l’Himal Chuli  (7893 m), le Peak 29 (7871 m ), le Manaslu (8163 m), le Manaslu North (7157 m) et le Naïké Peak ( 6211 m).

Puis nous nous engageons dans une vallée assez plate et arborée. Le Manaslu et le Naïké Peak disparaissent dans notre dos, seul le Himal Chuli résiste.

La marche est vraiment facile et nous permet de bien nous acclimater sans s’essoufler.

Après 2h15 de marche, Samdo apparaît au loin, perché sur un monticule.

Passage d’un pont en bois pour traverser la rivière.

Une montée assez raide nous attend ensuite pendant plus d’une demi-heure jusqu’à l’entrée de Samdo (3805 m).

Nous logeons au « Yak Hotel Lodge ». La chambre est spartiate mais est baignée de soleil.

Nous déjeunons dans le réfectoire indépendant des chambres lui aussi baigné de soleil, cela nous change beaucoup de Sama Gompa où nous étions en permanence frigorifiés.

Au menu : pâtes, fromage et quartiers de pomme fraiche de la région. Nous faisons une balade dans le village de Samdo. Nous déambulons dans les ruelles étroites et gelées (plaques de verglas ici et là).

Les maisons en pierre sont collées les unes aux autres face au sud. Au rez-de-chaussée, l’éatble, au premier, la pièce d’habitation et au deuxième étage, le grenier où sont stockés le fourrage et les récoltes de l’année.

Avec ma camarade de chambre, je fais la connaissance d’une nonne  avec qui nous discutons beaucoup. Elle nous invite à visiter le monastère qui surplombe Samdo en fin de journée. La rencontre est magnifique !

Nous retournons au lodge faire une petite sieste, il fait bon dans la chambre ensoleillée (15°C). Nous prenons un Lemon Tea à 16h30 et notre amie vient nous chercher portant dans son dos son neveu de 2 ans. Nous repartons de plus belle dans la discussion. Elle nous demande notre âge, notre profession …

Elle a 34 ans et étudie les textes bouddhistes depuis l’âge de 10 ans. Dans quelques jours, elle va repartir sur Kathmandou dans un monastère de la capitale. Elle a 2 soeurs et un frère qui est lama en Inde. Elle se plaint des yeux principalement sur le plan santé.

Dans le village, nous croisons une femme travaillant sur son métier à tisser, une autre qui rentre avec une hotte pleine à ras bord de crottins de yack.

Du fromage de yack sèche au soleil.

N’ayant pu récupérer la clef du monastère détenue par le lama de Samdo, (qui se trouve, sans le savoir, être au réfectoire de notre lodge au moment de notre visite !), nous restons devant le monastère.

Ce n’est pas  grave, nous continuons de discuter en toute harmonie et plaisir ensemble.

Nous prenons des photos et lui promettons de lui en envoyer une copie. Nous échangeons nos adresses respectives (en écrivant bien gros sur le papier à cause de ses problèmes de vue).

Nous l’a quittons devant le lodge, le soleil s’est déjà couché derrière la montagne.

17h15 deuxième Lemon Tea dans un réfectoire bondé de trekkeurs (les mêmes depuis quelques jours pour le plus grand bonheur de tous). Mais cette fois- ci avec en bruit de fond une cérémonie rythmée avec un gong et une cloche. Elle est donnée par le Lama de Samdo (celui qui a la clef du monastère, vous suivez ?). Il «bénit» notre futur passage au col du Larkya La. Il en sera ainsi jusqu’au dîner et même plus tard.

Nous tuons le temps en attendant le dîner en jouant à la belote. Nous apprenons les rudiments du jeu à Taïshi, notre cuisinier, qui comprend très vite les règles du jeu et le tout toujours sous les coups de gong du lama en pleines incantations. Complètement irréel et dépaysant à souhait !

Riz et galette de pommes de terre sont au menu et gâteau BN et Black Tea encore et toujours …

Résultat : Très belle marche entourée par de nombreux sommets – 3h30 de marche, facile sauf l’accès à Samdo où la montée est très raide pendant une demi-heure, dénivelé positif + 535 m, dénivelé négatif – 210 m et une magique rencontre avec une nonne et les habitants du villages toujours le sourire aux lèvres.

 

 

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Népal, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge