Mongolie – J20 – Lac Khovsgol – Ulaan Baatar

Share Button

A 8h00, nous quittons le Lac Khovsgol pour Mörön. Il fait toujours aussi beau, un vrai régal pour les yeux.

Nous pique-niquons non loin de l’aéroport d’où nous prendrons un avion pour regagner Ulaan-Baatar. Autrement par la route, il faut 18 heures et 690 kilomètres pour rejoindre la capitale Mongole.

13h30 : un seul guichet et tout un capharnaüm de gens qui attendent leur tour. Jargal s’occupe de tout. Tout va bien, notre avion venant d’Ulaan-Baatar n’est pas encore arrivé.

90 minutes plus tard, un Saab 340B ; gros coucou d’une trentaine de places, un seul steward et 2 pilotes; nous accueille sur le tarmac. Extrêmement bruyant, notre coucou mettra 1h10 pour rallier Ulaan-Baatar. Vue du ciel, la Mongolie est superbe. On peut y remarquer les forts contrastes, les pistes, les zones inaccessibles voire même vierges de toute présence humaine.

5 minutes après l’atterrissage, nous avons déjà récupéré nos bagages ! Si cela pouvait être comme çà dans tous les aéroports du monde, ce serait le pied ! La chaleur et le soleil sont au rendez-vous à Ulaan-Baatar (25°C). Un nouveau chauffeur nous ramène en ville (Lala est sur la route et ne sera avec nous que demain ; il mettra 19h pour faire la route Mörön – UB !).

Nous visitons sans attendre une usine de Cachemire qui se trouve à côté du palais de Bogdo Khan. Je me suis crue dans des restes d’un bâtiment style « hôpital psychiatrique ». Les administratifs sont dans de minuscules bureaux (ou cellules ?) avec des carreaux au mur. Un peu plus loin, nous atteignons les ateliers sans fenêtres comme dans un blockhaus.

Les petites mains s’affairent dans un silence assourdissant seulement rythmé par le bruit des machines à tisser. Nous avons toutes les phases de la fabrication du cachemire et sous toutes les formes (écharpes, plaids, gants, chaussettes …) : lavage, peignage, teinture, filage, machine à tisser, couture, lavage et repassage avant la vente dans la boutique de l’usine. J’en profite, comme tout le groupe, pour y acheter les cadeaux à rapporter.

Après les emplettes, nous nous dirigeons vers notre hôtel. Cette fois, c’est l’Hôtel Continental qui se trouve à 20 minutes à pieds du centre-ville commerçant d’Ulaan-Baatar.

Nous dinerons en ville dans un fast-food mongol. 4100 Tugriks soit 2,10 Euros environ pour un plat copieux de spaghettis bologneses et une tasse de thé.

Nous terminons la soirée au Bar de l’hôtel.

Suite du Récit :  J21/ 30 Juillet 2009 – Ulaan Baatar.

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Mongolie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *