Mongolie – J15 – Lac Terkhiin Tsagaan et Mont Khorgo

Share Button

Le lac Terkhiin Tsaagan et le volcan du Mont Khorgo font partie d’un parc national protégé de plus 77 200 hectares.

Le lac Tekhiin Tsagaan ou « grand lac blanc » d’une superficie de 161km² est situé à 2060 m d’altitude. Il s’est formé à la suite d’une éruption du volcan Khorgo dont la lave aurait barré l’écoulement de la rivière Suman. L’eau se serait alors déversée dans ce qui est aujourd’hui le lac blanc. L’eau est fraîche mais permet tout de même de s’y baigner l’été, lorsqu’elle est chauffée par le soleil. Le lac est entouré de montagnes dont l’altitude varie entre 2000 et 2500 mètres et les rives sont boisées et entourées de coulées de lave pétrifiée qui donnent au paysage une atmosphère très particulière.

Nous nous levons après une bonne grasse matinée sous un ciel très nuageux.

Après le petit-déjeuner, nous partons pour une petite randonnée jusqu’au cratère du Mont Khorgo. Sur le chemin, nous pouvons observer de très nombreuses fleurs et notamment des Edelweiss par milliers !

Nous longeons la coulée de lave puis la montée vers le cratère qui est  très escarpée mais en prenant son temps, cela reste facile. De très nombreux mongols y montent en famille même les très vieux aidés par les petits enfants. Nous y croisons aussi 3 vététistes espagnols qui viennent d’Ulaan-Baatar et disent n’avoir connu que la pluie depuis le départ,  les pauvres !!!

2 heures à peine et nous sommes au sommet. La vue est impressionnante et nous profitons d’un paysage complètement lunaire.

Le soleil revient sur le chemin du retour vers le camp et à 13h20 nous terminons notre marche autour d’un apéro à base de bière mongole, une bonne Borgo pour ne pas la citer.

L’après-midi est libre et après une petite sieste, la plupart d’entre nous partons marcher le long du lac, d’autres ferons une lessive.  Il fait très chaud au soleil, la crème solaire est obligatoire. L’eau doit être à16-18°c. Marie-Christine et Monique s’y baigneront quelques minutes tandis que je trempe juste mes doigts de pieds.

Voyant venir sur l’autre versant du lac une grosse pluie, nous repartons aussitôt vers notre campement ;  et comme toutes les fins d’après-midi, nous subissons à 18h la traditionnelle «pluie – 10 minutes chrono».

 

Depuis quasiment le début du voyage, tous les jours à 18h quasi pile, vous avez droit à une pluie de 10 minutes et pas une de plus. Etonnant !!! Cela donne des paysages magnifiques et très contrastés.

De bonnes odeurs de pain sortent de la tente-mess : nous savons enfin comment Miga cuit son pain ; tout simplement dans une grande casserole en forme de wok et avec un couvercle en verre dessus. C’est tellement alléchant que l’on veut y goûter mais non interdiction de rentrer sous la )tente !

Pour le dîner, Miga nous a préparé de succulentes galettes fourrées de purée de pommes de terre et carotte.

Devant partir très tôt demain matin, nous nous couchons rapidement.

 
 
 

Suite du récit : J16/ 25 Juillet 2009 – Route pour le lac Khovsgol (1)

Share Button
Ce contenu a été publié dans Blog, Mongolie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *