Mongolie – J13 – Les sources chaudes de Tsenkher

Share Button

“Il est de coutume mongole de réfléchir avant de se prononcer

Il est de coutume mongole de ne jamais revenir sur ses paroles”

Proverbe Mongol

Le réveil se fait sous un soleil radieux et un vent frais et humide.

Nous plions bagages pour nous diriger vers les sources de Tsenkher à environ 140 km d’ici.

Nous avons l’honneur d’avoir du « Tarag » au petit-déjeuner, un  yaourt à base de lait de vache-yack. Je m’en suis éclatée la panse ;  il ressemble quasiment à notre fromage blanc de chèvre du Berry miaammmmmm !!!

Après avoir donné quelques cadeaux  à notre famille d’accueil, nous quittons le camp, la vallée de l’orkhon et la province d’Övörhangaï aïmag pour celui d’Arhangaï aïmag par les nombreux cols et montagnes boisées. Ces dernières parcourues de nombreuses rivières et torrents, abritent une flore très variées. Nous traversons de très nombreux plateaux verdoyants qui sont des restes de volcans qui existaient autrefois.

Nous pique-niquons dans un cadre idyllique : en plein air, des chevaux en liberté s’abreuvent dans une rivière pendant qu’un cavalier  s’occupe de rassembler son troupeau de yacks.   Des chèvres et moutons paissent dans les hauteurs et quelques yourtes parachèvent le décor.

Nous terminons les restes de la chèvre cuite hier accompagné de riz et d’une petite salade de concombre, thon et maïs.

Nous rallions les sources chaudes de Tsenkher en début d’après-midi. C’est un complexe de plusieurs camps avec des bassins. L’eau est à 76°c et est riche en minéraux. Elle est réputée bonne contre les maux de dos, les maladies de peau et la fatigue nerveuse. Nous en profitons pour prendre une douche (nous n’en avions pas eu depuis le désert de Gobi), nous profitons aussi des massages proposés sur place.

Les rapaces pullulent dans le ciel à tel point que l’on n’hésite pas à les comparer à des pigeons parisiens.

Nous dinons au restaurant du complexe et ne tardons pas à nous coucher car une très longue route nous attend demain et nous devrons partir très tôt.

Bien que nous ayons eu de l’eau chaude ; et c’est juste mon avis ; c’est un site sans grand intérêt, situé à 20km au sud de Tsetserleg. Il est très bruyant la nuit, de très nombreuses familles mongoles fortunées viennent y passer des vacances. Le lieu est en train d’être agrandi de façon très moderne (ils construisent des chalets suisses !!!!) au point de dénaturer complètement la nature. Les ravages du tourisme de masse arrivent malheureusement en Mongolie.

 

Suite du récit : J14/ 23 Juillet 2009 – Lac Terkhiin Tsagaan

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Mongolie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *