Mongolie – J10 – Karakorum

Share Button

« Qui a des amis, est large comme la steppe, qui n’en n’a pas, est étroit comme la main » Proverbe Mongol

 

Nous nous levons sous un soleil radieux mais le dos est un peu fracassé ! Le lit est très dur : 3 planches de bois et un simple matelas d’à peine 5 cm d’épaisseur. Nous prenons le petit-déjeuner dehors.  Juste avant de reprendre la route,  notre mère de famille nous vend quelques objets qu’elle a fabriqué elle-même. Je lui achète un joli jeu d’osselets avec son tapis tissé.

Aujourd’hui, nous attend la deuxième route la plus longue de notre circuit : 280 km et 7h30 de trajet pour rejoindre Karakorum notre prochaine étape.

Arrêt eau et essance à Saïhan-ovoo puis nous quittons le Dundgov’ aïmag et le Gobi pour entrer dans Övörhangaï aïmag. La verdure revient progressivement et explose littéralement lorsque nous atteignons la province d’ Övörhangaï aïmag.

Nous pique-niquons en plein milieu d’un paysage verdoyant où paissent ici et là, en toute liberté, des chevaux, des moutons, des chèvres. Les paysages traversés sont superbes avec des montagnes, des vallons, de très nombreux troupeaux de, chèvres, moutons mais aussi des chevaux que nous n’avions peu vu dans le Gobi. Il reste encore quelques chameaux mais sont très minoritaires. Les couleurs éclatent sous le soleil, on a envie de tout prendre en photo mais il faut vraiment être sur place pour voir ces étendues mais aussi sentir les bonnes odeurs d’herbes et de  plantes …

Nous atteignons Karakorum en fin de journée.

Situé à 370 km d’Ulaan Baatar, Karakorum était la capitale de l’Empire mogol et fut fondée par Gengis Khan en 1220 dans la vallée de l’Orkhon sur la route de la Soie. L’Empire mongole a été gouverné depuis cette ville jusqu’à ce que Kubilaï Khan (petit-fils de Gengis Khan) installe la capitale à  Khanbalik (actuellement Pékin).Karakorum fut la capitale pendant 40 des 148 ans d’existence. Elle sera entièrement rasée par les troupes Ming en 1338.

Nous visitons le monastère d’Erdene Zuu.

Erdene Zuu, « le temple joyau », est le sanctuaire le plus spectaculaire de Mongolie. Erigé dans la vallée de l’Orkhon, berceau des empires nomades, ses majestueuses murailles fortifiées imposent humilité aux pèlerins et voyageurs. Premier monastère bâti en Mongolie lors de la renaissance du bouddhisme, à la fin du XVIè siècle Erdene Zuu fut fondé en 1585-1586 par le prince Abtaï Han juste à l’extérieur des ruines de la capitale, de l’empire mongol Karakorum, dont on récupéra les briques et les pierres. Abtaï Han fit édifier trois temples de style chinois face à l’est dans une petite enceinte.

L’enceinte de 400m de côté est dotée aux orients de 4 portes monumentales. En 1804, l’enceinte fut reconstruite en briques et surmontée de 108 stupas (chiffre sacré dans le bouddhisme), tous différents. Une restauration effectuée en 1990 les a rendus tous identiques.

Les ruines de la ville impériale et le monastère d’Erdene Zuu ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996.

Nous montons sur les hauteurs pour y découvrir un superbe panorama sur la ville mais aussi une pierre à la forme étonnante.

C’est une pierre phallique et selon la légende, un moine ayant failli à ses vœux aurait été castré et son sexe exposé publiquement pour servir d’exemple. La pierre, dirigée vers une montagne évoquant un corps de femme en serait un rappel tout symbolique. Cet endroit est également un lieu de pèlerinage pour les femmes désirant avoir un enfant.

Avant de rejoindre la vallée de l’Orkhon, nous passons devant une grande stèle  érigée à la gloire de Gengis Khan et toute l’Histoire de l’empire mongol est contée en mosaïque.

Malheureusement le ciel s’assombrit très vite et nous reprenons la route pour installer notre camp au nord de la rivière Orkhon. Nous devons traverser plusieurs gués et un joli arc-en-ciel nous accompagne.

Nous établissons notre camp dans une petite cuvette. C’est Superbe ! Des simili-yacks y paissent ainsi que des chèvres et des moutons. Nous avons un moment de répit avec le retour du soleil et montons rapidement les tentes. A peine terminé et installé, le mauvais temps revient de plus belle avec de fortes rafales de vent.

Nous dinerons sous une grosse pluie d’orage dans la tente-mess.

Toute la nuit les chiens ont aboyé …

Suite du récit : J11/ 20 Juillet 2009 – Vallée de l’Orkhon (1)

 

Share Button

Vous aimerez aussi :

Ce contenu a été publié dans Blog, Mongolie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge